Retours d'expérience

L’intérêt du dispositif cameo : regards croisés salarié/startup

Par

Faire le choix d’un cameo, pour un grand groupe comme pour la start-up qui accueille le salarié, c’est avant tout penser la formation autrement. Les mieux placés pour vous en parler ? Ceux qui vivent l’expérience évidemment ! Charlotte Daussac est responsable communication chez Medtronics France. Elle réalise son cameo chez la start-up Invivox, co-fondée par Patxi Ospital. Découvrez leurs retours enthousiastes sur notre dispositif qui se révèle « gagnant/gagnant » pour tout le monde !

Dans quel contexte avez-vous débuté le parcours cameo ?

Charlotte : Au sein de Medtronics France, je m’occupe des sites internet, de l’animation et du développement des réseaux sociaux. Je suis aussi en charge de la marque, dont je dois développer la notoriété. Je suis dans l’entreprise depuis 12 ans. Bien sûr, j’ai vu évoluer l’entreprise et le digital, mais si j’ai candidaté pour un cameo, c’est parce que j’avais envie de sortir de ma zone de confort, de découvrir de nouvelles façons de travailler ou encore de m’enrichir de nouvelles expériences.

Patxi : Invivox propose une solution pour la gestion de la visibilité des activités de formation et d’information on site et on line (présentiel ou en ligne), et ce exclusivement à destination des professionnels de santé. Concrètement, il s’agit d’un logiciel et d’une plateforme, mais aussi d’une équipe de 28 personnes qui intervient sur deux volets : accompagner les organisateurs de formations dans la conception et donner de la visibilité aux formations proposées sur la plateforme.

Qu’attendiez-vous du cameo ?

Charlotte : Quand j’ai découvert la formation, j’ai vraiment trouvé intéressant le fait de pouvoir aller voir l’univers des startups d’un peu plus près, tout en apportant mes compétences en communication et en développement de marque. J’étais également intéressée par la formation dispensée par Numa dans le cadre du cameo, qui tourne autour de thèmes essentiels dans mon poste : design thinking, création de propositions de valeur, nouvelles façons de collaborer et travailler.

Patxi : Nos équipes sont très orientées marketing digital et technique (lead generation, awareness, etc.). Ce sont des natives, qui aiment la data, les outils, faires les tests A/B, mais qui n’ont pas forcément les compétences et l’expérience pour prendre de la hauteur et travailler sur des sujets de fond comme le positionnement d’une marque ou la création de son identité. Dans une start-up, on va à l’essentiel donc on peut passer à côté de ce socle.

En l’occurrence, nous n’avions pas fait ce travail. Nous avons donc été intéressés par le profil de Charlotte, en qui on a vu une experte de la communication, capable de structurer des plans market et nous apporter en termes d’expérience, de stratégie et de réflexion.

Au-delà de ça, nous avons été attirés par la possibilité de collaborer avec un grand groupe qui était dans notre cœur de cible. Pour nous, cela signifiait pouvoir accéder à des expertises et compétences que nous ne détenions pas. Nous avons également vu le dispositif comme une opportunité d’accélération. Entrer en relation avec Medtronics, c’était pouvoir faire tester notre produit, et faire grandir notre solution au contact de notre marché.

Qu’avez-vous appris dans le cadre de ce cameo ?

Charlotte : La crise du Covid est venue bouleverser ce qui était prévu. J’ai cependant débuté la formation avec Numa et trouve que la méthode du business model canvas est vraiment intéressante. Elle permet de poser les problèmes, de définir comment les résoudre et quoi apporter. Ce n’était pas quelque chose que nous faisions chez Medtronics ou du moins pas de cette façon structurée.

S’agissant de la relation avec Invivox, la crise nous a donné l’occasion de débuter un partenariat commercial. Cela m’a permis d’assister à la digitalisation de cette startup à la vitesse de l’éclair : elle a dû tout stopper du jour au lendemain en digitalisant l’ensemble de ses formations. Chez Medtronics, nous avons besoin de faire la même chose donc voir une telle capacité d’adaptation, c’est inspirant ! Cela va certainement nous permettre d’accélérer la transformation, de pousser les limites de nos process et de forcer les choses à aller plus vite.

Patxi : Charlotte va nous aider à construire notre marque et a déjà mené une dizaine d’interviews. Avec Emmanuel, une autre personne accueillie en cameo, nous travaillons par ailleurs sur l’idée de construire des partenariats hôpital/grand groupe/start-up. Sur ce projet, nous ne sommes pas à proprement parler dans une relation dans laquelle Medtronics nous apprend quelque chose. En réalité, nous apprenons ensemble, en faisant.

Nous avons aussi pu passer une journée en workshop avec des personnes en charge du volet règlementaire chez Medtronics. Nous ne maîtrisions pas le domaine et avons pu obtenir des informations. Cela nous a ensuite permis de structurer des fonctionnalités de notre outil. Ce n’est pas vraiment de la formation, mais plutôt du partage d’expérience et de la montée en compétences pour nous.

En quoi un cameo se distingue de la formation traditionnelle ?

Charlotte : Je partage mon expérience avec mon manager et mes collègues, qui sont très attentifs à mes retours. Et jusqu’à maintenant, je diffusais le branding de la marque Medtronic (que je n’ai pas pensé) en top down. La méthode que j’ai apprise change les choses, en me permettant de mieux développer la marque en interne, avec justement moins de top down.

Patxi : Aujourd’hui, on ne parle plus de formation mais de blended. Chez nous, tout est très pratique et la formation n’est pas un évènement ponctuel. On doit être dans un continuum de formation et c’est ce qu’on développe avec Medtronics. Il y a une vraie complémentarité : nous, on accélère sur nos expertises et notre développement, on se légitimise dans notre écosystème, et dans le même temps, grâce à nous, Medtronics accélère sur des transformations nécessaires. On est gagnant/gagnant !

Dans l’approche, j’ai aussi apprécié le fait qu’on se « choisisse » mutuellement, et ce côté « immersion » qui est la clé d’un bon apprentissage. Medtronics a également réussi à « bien vendre » le projet en interne et à créer de l’enthousiasme. Ce choix de l’immersion et du long terme est le bon. A la fin, on aura tous grandi ! Suggestion : un lien vers (peut-être un lien vers l’article « comment rendre ses salariés acteurs…avec l’interview de la DRH ? ici ou ailleurs ?)

Envie d’en savoir davantage sur le dispositif ? Consultez notre infographie « Qu’est-ce qu’un cameo »

CTO

Après 10 ans de vadrouille dans des DSI variées (Thales, TF1, Malakoff Humanis) et dans diverses start-up, il a développé une adaptabilité à l’existant et un rejet de la tâche administrative. Fervent défenseur de l'Open Source, il a très tôt rejoint le mouvement Libre parisien. Depuis, il essaye de répandre ce message en donnant des cours dans des écoles supérieures (EEMI) ou en animant des ateliers de sensibilisation aux néophytes (E2C, Simplon, 42, Mozilla Foundation).