Le futur est déjà là

Mes salariés sont-ils prêts pour un cameo ?

Par

C’est décidé, vous allez proposer à vos salariés une immersion en start-up ! Si le dispositif cameo répond à 100 % à votre objectif de révolutionner la formation professionnelle, se pose cependant une question : comment identifier les talents prêts à se lancer dans l’aventure, tout en ayant un profil attractif pour l’entreprise d’accueil ? Cameo vous répond, en partageant avec vous les enseignements tirés d’expériences avec de grands groupes comme le vôtre.

Existe-t-il un profil-type du candidat parfait ?

La réponse est oui…et non ! Les collaborateurs prêts à s’inspirer des pratiques des startups sont souvent ceux qui vivent une mobilité interne, par exemple en devenant managers. Dans ce cas, l’immersion dans une entreprise innovante est à la fois l’occasion de concevoir le poste différemment et d’instaurer de nouvelles méthodes de travail pour l’équipe. Sont également concernés les salariés désireux d’évoluer vers un autre métier, un cameo permettant alors de valider la pertinence d’un tel virage professionnel.

Et pour ce qui est du métier et de l’expérience ? Contrairement à une idée reçue, les startups n’ont pas d’yeux que pour les développeurs et les digital natives ! Elles accueillent à bras ouverts des profils seniors, capables de leur apporter une expertise dont elles ne disposent pas (commercial, RH, marketing, direction financière…). Conclusion : vous pouvez certes vous tourner vers un profil « junior » dont le haut potentiel constituera une aide précieuse pour un CEO de start-up, mais pensez surtout aux collaborateurs qui ont déjà une belle carrière derrière eux. L’expérience d’un senior peut en effet être un atout de taille pour une start-up qui veut se structurer ou éviter des erreurs. Et un détour par la case start-up peut, à l’inverse, rebooster la carrière d’un collaborateur senior, en modernisant sa vision du métier et ses pratiques.

Cible

Comment choisir le bon candidat pour un cameo ?

Tout ne se résume pas à un moment de vie dans la carrière du salarié, ni aux compétences qu’il détient. L’état d’esprit constitue aussi un critère important ! En pratique, cartographier les compétences se révèle souvent insuffisant, car sachez-le, vos salariés s’auto-censurent ! C’est donc à vous de mettre à jour leurs aspirations profondes et leurs talents, par les moyens habituels (entretiens, suivi de l’activité sur LinkedIn…). Un collaborateur s’implique dans une association ? Un autre boude les formations du catalogue et est toujours en quête de nouveauté ? C’est en prêtant attention à ces signaux que vous identifierez les meilleurs candidats, et que vous découvrirez qu’ils ne sont pas toujours ceux qu’on croit. « Lors des entretiens de sélection, nous cherchons à détecter les compétences cachées des candidats », explique Jérémy Marlin*,* CEO de Cameo*. « On a par exemple découvert, en échangeant avec une collaboratrice plutôt introvertie, qu’elle tenait un blog et donnait des cours de japonais. Son profil a très bien matché avec la startup ! »*

Encore un doute ? Cameo est là pour vous accompagner dans la détection des talents, en vous faisant bénéficier de son regard extérieur, mais aussi de sa connaissance de l’univers start-up et de ses attentes.

Pour en savoir plus, découvrez notre infographie « Qu’est-ce qu’un cameo ? »

CTO

Après 10 ans de vadrouille dans des DSI variées (Thales, TF1, Malakoff Humanis) et dans diverses start-up, il a développé une adaptabilité à l’existant et un rejet de la tâche administrative. Fervent défenseur de l'Open Source, il a très tôt rejoint le mouvement Libre parisien. Depuis, il essaye de répandre ce message en donnant des cours dans des écoles supérieures (EEMI) ou en animant des ateliers de sensibilisation aux néophytes (E2C, Simplon, 42, Mozilla Foundation).